Ça y est j'ai reçu mon précieeeeeux !!!

Petites photos de profil :

Puis

Les étapes de l'installation

Je suis donc allé télécharger Ubuntu Server 18.04 pour l'installer sur la carte SD que j'avais de fournie, en plus Canonical a mit une page en ligne à cet effet, par ici.

J'utilise WinDiskImager pour ce faire, ça prend quelque minutes pour écrire l'image sur la carte.

Ce qui a de bien avec la version d'Ubuntu Server, c'est que le SSH est déjà présent, donc la configuration n'a pas nécessairement besoin de se faire au clavier dès le début.

J'avais un SSHD (ça existe !) de 1 To dans un boitier USB 3 qui traînait dans le fond d'un tiroir, donc une fois connecté, il fallait le monter avec les commandes suivantes :

mkfs.ext4 -F /dev/disk/by-id/NOM_DE_VOLUME
mkdir /mnt/NOM_DE_DOSSIER
mount -o discard,defaults /dev/disk/by-id/NOM_DE_VOLUME /mnt/NOM_DE_DOSSIER
echo "/dev/disk/by-id/NOM_DE_VOLUME /mnt/NOM_DE_DOSSIER ext4 discard,nofail,defaults 0 0" >> /etc/fstab

Il faut retenir le chemin du NOM_DE_DOSSIER, car dans le script d'installation, il sera demandé.

J'ai ensuite suivi le script d'installation dans cet article que j'ai publié précédemment, car il est également adapté aux architectures arm64.

Il prend quand même plus de temps à s'installer, car même si j'avais des tests sur des serveurs virtualisés qu'on peut louer à l'heure (Scaleway, Hetzner), l'architecture, le débit et le hardware ne sont pas les mêmes.

NB : Si vous comptez utiliser les fonctions de messagerie présentes dans Nextcloud, pensez à utiliser un fournisseur externe type Mailgun.